• Delgoffe architecture :
  • Delgoffe architecture :
  • Delgoffe architecture :
  • Delgoffe architecture :
  • Delgoffe architecture :
  • Delgoffe architecture :
  • Delgoffe architecture :
  • Delgoffe architecture :
  • Delgoffe architecture :
  • Delgoffe architecture :
  • Delgoffe architecture :
  • Delgoffe architecture :
  • Delgoffe architecture :
  • Delgoffe architecture :
  • Delgoffe architecture :
  • Delgoffe architecture :
  • Delgoffe architecture :
  • Delgoffe architecture :
  • Delgoffe architecture :
  • Delgoffe architecture :
  • Delgoffe architecture :
  • Delgoffe architecture :
  • Delgoffe architecture :

Delgoffe architecture :  Delgoffe architecture :  Delgoffe architecture :  Delgoffe architecture :  Delgoffe architecture :  Delgoffe architecture :  Delgoffe architecture :  Delgoffe architecture :  Delgoffe architecture :  Delgoffe architecture :  Delgoffe architecture :  Delgoffe architecture :  Delgoffe architecture :  Delgoffe architecture :  Delgoffe architecture :  Delgoffe architecture :  Delgoffe architecture :  Delgoffe architecture :  Delgoffe architecture :  Delgoffe architecture :  Delgoffe architecture :  Delgoffe architecture :  Delgoffe architecture :

Diagenode

Programme

Le bâtiment comprend les bureaux et laboratoires d’une société active dans le secteur des biotechnologies.

Intégration

Les installations de l’entreprise Diagenode sont constituées de deux phases successives formant un ensemble de 6100 m2 de plancher. Dès la conception du premier bâtiment, l’agrandissement avait été anticipé car l’entreprise possède une forte croissance. L’implantation et la morphologie du bâtiment optimalisent la zone constructible à rue afin de préserver un potentiel maximum de développement pour les phases ultérieures vers la partie arrière de la parcelle. La circulation sur la parcelle et dans le bâtiment répond au même objectif.
Les niveaux du bâtiment ont été disposés de manière à s’adapter à la pente naturelle du terrain. L’entée principale se situe au niveau de la rue tandis que les quais camions à l’arrière sont naturellement au niveau -1.

L’entrée du bâtiment est directement visible par un totem ponctuant le paysage et indiquant la longue passerelle longeant le tronc des arbres et menant à un atrium central. Un auvent bardé de verre émaillé reflétant la lumière et la végétation environnante établis un signal vers le sas d’accueil.
L’atrium central établis le lien entre les différents département de l’entreprise situés chacun dans les différentes phases du projet.

Identité du bâtiment

En réponse à l’architecture hétéroclite des bâtiments avoisinants, l’esthétique du premier bâtiment avait été orientée vers une architecture simple et épurée. Le bardage du rez-de-chaussée en acier COR-TEN, matériaux d’aspect et de couleur naturelle, s’intègre dans les teintes naturelles des espaces boisés. Le niveau inférieur est habillé d’une brique de parement de ton sombre. Par sa teinte discrète, elle renforce la présence du matériau de l’étage. Pour le second bâtiment, nous avons conservé ce langage de sous-bassement accueillant des fonctions de stockage ou d’atelier et de partie plus significative pour les lieux de bureaux ou de laboratoires. Nous avons opté pour un habillage qui uniformise toutes les dimensions d’ouvertures dues aux besoins spécifiques des activités. Ce manteau continu de panneaux fibrociment sombre contrastant avec de fins profilés en aluminium blanc évoquent les jeux de lumières des sous bois entre les troncs et la masse végétale. La façade aux multiples plans et textures devient dynamique et changeante au fil de la journée.

Spatialité

L’espace de distribution central n’est pas de ces vides spectaculaires si souvent inoccupés. Au contraire, c’est un lieu ouvert et convivial de rencontre entre les différents utilisateurs : chercheurs, gestionnaires et membres de l’unité de production, en vue de favoriser les échanges informels sources d’émulation réciproque.
La circulation se présente comme une grande rue centrale bordées de fonctions collectives. Une intégration d’œuvre d’art ponctue le parcours en plusieurs endroits. Afin que chaque escalier devienne un événement spatial riche de rencontres entre les différents départements, ils sont situés dans des puits de lumière ouverts sur les différents niveaux.
Nous avons adopté un système constructif par ossature (poutres-colonnes) ainsi qu’un système de gaines techniques multiples en vue de permettre une grande adaptabilité. Des laboratoires ou des bureaux peuvent prendre place sans grandes modifications au gré des besoins de l’entreprise.

Environnement

Le bâtiment présente les caractéristiques de la basse énergie et répond à un standard élevé d’isolation, de réduction d’énergie via la VMC et la protection solaire est assurée par des pare-soleils et les arbres qui ont fait l’objet d’une régénération. La vaste toiture permet une installation photovoltaïque conséquente pour répondre à la demande énergétique de l’activité. Le bâtiment vise un caractère durable grâce à la qualité des espaces de travail, mais aussi de repos. La cantine est largement ouverte vers le bois et se prolonge par une terrasse.

http://www.diagenode.com/



Maître de l'Ouvrage : Diagenode s.a.
Objet : Construction de laboratoires et bureaux.
Situation : Seraing
Superficie : 6100 m² (Phase 1 : 1400 m² / Phase 2 : 4700 m²)
Coût : 8.500.000,00€ (Phase 1 : 2.524.127,00€ / Phase 2 : 5.980.000.00€)
Stabilité : Phase 1 : BEL / Phase 2 : BEC
Techniques spéciales : Phase 1 : BEL / Phase 2 : A+ Concept
Photographe : © Alain Janssens
Paysagiste : Pigeon Ochej Paysage
Plasticien : Daniel Dutrieux

Phase 1 : 2010 / 2013
Phase 2 : 2015 / 2017


Copyright © 2017 Atelier d’Architecture Daniel Delgoffe